Le festival Off Jazz – 19e édition

off jazz afficheDu 4 au 13 octobre 2018, cette année, le festival met à l’affiche plus d’une centaine de musiciens venus d’ici et d’ailleurs. Avec ses vingt-deux concerts présentés dans dix lieux inspirants de la ville, les amateurs de jazz et les mélomanes auront de quoi se rassasier cet automne.

Par Corinne Bénichou

Cette édition réserve une programmation audacieuse, de grande qualité et riche en découvertes incluant des projets visionnaires qui sauront piquer votre curiosité.

orchestraJeudi 4 à 20 heures, le Ratchet Orchestra donnera le coup d’envoi. Reconnu internationalement, cet orchestre est un véritable creuset de l’avant-garde qui réunit les musiciens les plus créatifs de Montréal et le violoniste vancouvérois Joshua Zubot. C’est avec folie et rigueur que Nicolas Caloia fournit des compositions avec une structure de base d’où émergent les improvisations solos et collectives, mettant en valeur les talents de ses membres.(1)

Vendredi 5 à 20 heures, une prestation carte blanche à John Hollenbeck est offerte au percussionniste et compositeur américain de renom. Pour l’occasion, il sera accompagné du cinéaste Pierre Hébert pour une performance en direct,(2)

Samedi 6 à 21 heures, le bassiste et compositeur primé aux Juno Awards, Solon McDade, se produira avec son quintet. Ils interpréteront des pièces tirées de leur premier album Murals.(3)

Dimanche 7 à 20 heures, le trio Ellias/Copland/Vedady, qui a reçu des critiques élogieuses, à la fois pour ses performances sur scène et pour son premier enregistrement en tant que groupe avec Sticks and Stones, sera en spectacle.(4)

trudel et quartetMercredi 10, le jazz au féminin sera mis à l’honneur. Le festival aura le privilège de recevoir Gentiane MG (en formation trio), lauréate du prix François-Marcaurelle en 2017 et sacrée Révélation Radio-Canada 2018-2019.

À 20 heures, la formation jouera des pièces extraites de son plus récent album.

À 21 h 30, c’est la pianiste et improvisatrice, Marianne Trudel-Trifolia, récipiendaire de la Bourse Jazz du CAM, qui revient en force avec une série de nouvelles compositions.(5)

Jeudi 11 à 20 heures, lauréate avec son quartet d’un prix Juno et du Grand Prix de Jazz TD, la Torontoise, Allison Au, s’amène en salle. L’ensemble présentera un programme de compositions originales de jazz contemporain où les mélodies entrent en collision, soulignant le don de l’artiste pour la superposition des voix et des rythmes.(6)

Vendredi 12 à 20 heures, des artistes venus du Brésil présenteront le projet Feliciano’s Dilemma aux côtés du saxophoniste montréalais Jean-Pierre Zanella et du compositeur et trompettiste australien Mike Ryan. Le concert sera accompagné d’une projection des photographies d’Alice Kohler, photographe brésilienne de renommée internationale.(7)

4 photosSamedi 13 à 20 heures, quoi de mieux pour clore cette édition que de réunir des musiciens chevronnés pour une soirée sans précédent ! Samuel Blais ayant déjà joué avec plusieurs grands noms du jazz, il était donc naturel de lui proposer une collaboration faite sur mesure. Cette soirée de clôture promet d’être percussive puisqu’il invitera sur scène les batteurs Dan Weiss et John Hollenbeck ainsi que le guitariste de renommée internationale Ben Monder, qui a notamment joué sur le dernier album de David Bowie, Blackstar. Ils interpréteront les compositions de l’un et de l’autre, dans une ambiance festive et amicale !(8)

Les événements spéciaux

Vendredi 12 à 15h30, reconnu internationalement par ses pairs depuis les années 90, en raison de ses techniques novatrices et de son style unique, Ben Monder a su se distinguer comme l’un des guitaristes les plus inspirants de la scène jazz. Assister à cette classe de maître, c’est recevoir des conseils et astuces de celui qui a joué avec des légendes comme David Bowie !(9)

Samedi 13 à 14 heures, lors du concert Les contes du vent, Pierre Labbé interprétera plusieurs pièces musicales. Du saxophone soprano à la flûte traversière, du didgeridoo à l’ocarina en passant par le bansoori et le suling, le public découvrira une panoplie d’instruments à vent et de contes fascinants.(10)

Entrée libre, réservation requise.

Les 5 à 7

Vendredi 5, cette série de concerts propose de découvrir la relève montréalaise dans une ambiance chaleureuse. Cette année, Silvervest lancera la série. Ce nouveau projet du duo Kim Zombik et Nicolas Caloia proposera une musique fraîche et intime.

hide et plasticSamedi 6, le trio atypique de musique et d’improvisation avant-gardiste, Run and Hide, formé d’Evan Shay, de Kyle Hutchins et de Mike Bjella, jouera des pièces de son premier album homonyme paru en mars 2017.

Dimanche 7, le groupe de Jean-François Ouellet, Hornet, servira des musiques sans instrument polyphonique, mettant les mélodies à l’honneur.

Mercredi 10, ayant tous des styles compositionnels à la fois différents et complémentaires, les membres de la formation Fryr-Tùk. retiendront votre attention avec une perspective dynamique ainsi qu’un son frais et énergique.

Jeudi 11, le groupe Phantasmagoria de Cole Birney-Stewart fera découvrir une musique créative et actuelle, influencée par l’improvisation jazz, la musique classique contemporaine, le heavy métal et la musique indienne carnatique.

Vendredi 12, la formation d’Alex Francoeur jouera des morceaux extraits de Missing Elements, son premier album paru plus tôt en 2018.

Samedi 13, The Plastic Waste Band d’Ethan Cohn clôturera la série des Apéroffs. Sa musique oscille avec fluidité entre le jazz, le rock psychédélique et les influences minimalistes, tout en conservant la spontanéité de la musique improvisée.(11)

Les soirées à 22h30

Vendredi 5, les plus festifs pourront assister à des performances nocturnes enlevantes. Pour voyager en douceur et en couleur, Hichem Khalfa présentera son 4TET Plus.

Samedi 6, c’est Guillaume Pilote qui sera accompagné de son quintet, composé de jeunes musiciens talentueux, pour porter sa musique jusqu’à vous.

Jeudi 11, l’artiste Alex Lefaivre Yul Quartet interprétera une série de compositions mettant en vedette certains des musiciens les plus originaux de Montréal.

Vendredi 12, le lauréat d’un prix Juno, Joel Miller High Frequency, jouera de joyeuses mélodies issues des albums Mandala, Tantramar et Dream Cassette, offrant un concert dont vous vous souviendrez longtemps !(11)

off jazz verticalLe festival offre une place à l’acte de création tout en déboulonnant les préjugés entourant cette musique. Centré sur le jazz actuel, il favorise et provoque les rencontres entre musiciens. Assister à un ou plusieurs concerts, c’est encourager la vibrante scène jazz de Montréal. C’est aussi soutenir ces musiciens créateurs d’instants merveilleux qui, tout au long de l’année, perfectionnent et présentent leur art, et ce, malgré les difficultés inhérentes à ce type d’événement. L’Off Jazz offre une véritable place à la découverte, à l’émergence et au rayonnement des projets.

Bon festival et que la fête commence !

Les tarifs vont de 15 $ à 35 $.

Billeterie :

L’Oblique
4333, Rivard
Montréal
(514) 499-1323

Festival Off Jazz
(514) 524-0831
www.loffjazz.com
www.lofffestivaldejazz.com

Lieux de spectacles :

(1) Lion d’Or
(2) Le Ministère
(3) Café Résonance
(4) Upstairs
(5) Cabaret du Lion d’Or
(6) Sala Rossa
(7) Centre Phi
(8) Astral
(9) École de musique Schulich McGill – Salle C-304
(10) Maison de la culture Plateau-Mont-Royal
(11) Dièse Onze

Photo Ratchet Orchestra © Martin Morissette
Photo Marianne Trudel-Trifolia © Randy Cole) et Allison Au Quartet ©Northern Wildflower
Photo Run and Hide © Evan Shay et The Plastic Waste Band © Evan Shay

Ce contenu a été publié dans Événement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.