La maison Georges-Étienne Cartier !

champagne afficheJusqu’au 29 décembre 2019, l’événement Champagne, charlotte et crinoline, Noël victorien chez les Cartier a lieu dans le Vieux-Montréal. Vous saurez tout (ou presque) sur la famille de cet avocat-politicien, son vécu ainsi que les tendances de la bourgeoisie montréalaise du dix-neuvième siècle.

Par Corinne Bénichou

cartier portraitDes guides (hommes et femmes) habillés en costumes d’époque vous raconteront avec conviction l’histoire de cette maison et de ses occupants dont le plus connu est George-Étienne Cartier (1814-1873).

champagne baiserPendant la période des fêtes, le gui, tradition européenne, était (il l’est toujours) à l’honneur tout comme l’orange, le cadeau ultime à recevoir ! Sur orangesle sapin, des pommes de couleur rouges, en référence à Adam et Ève, en guise de boules, étaient accrochées aux branches. C’est le prince Albert (1819-1861), époux de la champagne sapinreine Victoria (1819-1901) qui met cet arbre au goût du jour, en 1848, mais chez les Canadiens Français ce n’est qu’en 1930 qu’il entre dans les foyers.

christmas carolQuelques années auparavant, en Angleterre, l’écrivain Charles Dickens veut réveiller les consciences avec A Christmas Carol, sa réponse aux controverses d’ordre économique en ce mois de décembre 1843, mais le succès tablede son conte le détourne de sa première intention pour devenir un classique. Dans les mêmes temps, de l’autre côté de l’atlantique, la table est mise après un jeun et le mot réveillon, pour le réveil de l’estomac, vient d’apparaître !

champagne ananasmoby dickDans le nouveau monde, c’est plutôt une fête religieuse en l’honneur de Jésus avec tourtières, qui tient son nom du chaudron et non du plat, ananas, l’exotisme est placé en vue et chandelles à base de graisse de baleine, d’où en 1851 la sortie du roman américain Moby Dick. Cette opulence matérielle montre le statut social des familles. Chez les Anglophones, à table, les discussions sont légères. Il en est salon fumoirchambreautrement au salon/fumoir, les hommes abordent des thèmes plus sérieux dont la politique et la religion. Par contre, chez les Francophones, les hommes et les femmes vont ensemble dans le salon. Les premiers pour des échanges verbaux musclés et les robecrinolinesecondes afin de faire tomber la tension en musique, principalement au piano. La chambre de Madame renfermait crinolines, robes, corsets et fiole de sels, entre autres… Une journée typique comportait au moins sept changement de toilettes et plusieurs envois d’invitations personnalisées. 

hortense fabreGeorge-Étienne Cartier, marié à Hortense Fabre, qui lui donnera trois filles, dont une décédera à l’âge de treize mois, défendait une idéologie prônant la famille, la religion et la langue française. Il pourrait s’apparenter, aujourd’hui, au parti conservateur. Pour l’époque, cet homme avait une intelligence sociale rassembleuse. Il faut savoir que l’idée des provinces et de la confédération canadienne vient de lui, en opposition à Louis-Joseph Papineau papineau(1786-1871), symbole du nationalisme québécois. C’est seulement en 1848 que le Québec (alors désigné Bas-Canada) devient politiquement autonome avec un ‘gouvernement responsable’ comme le nommaient les Britanniques. Ce terme décrit le même concept que le principe de la responsabilité ministérielle.

st nicolaspere noel coca colaVous aurez également droit à l’histoire du Père Noël. Le Old Father Christmas est à l’origine le Saint Nicolas anglais. Les Américains le transforme en lutin, puis la misère en fait un mendiant et en 1931, Coca Cola change son apparence, il devient cet homme barbu, bedonnant, arborant le fameux costume rouge, couleur de la firme.

feuwassailVotre visite se terminera autour du feu dans la cour arrière avec une tasse de Wassail en mains, breuvage chaud à base de jus de pomme ou de cidre, mélangé à de la cannelle, des clous de girofle, de la noix de muscade, du gingembre, du sucre et du jus de citron. Une vraie bonne idée !

carteaccessoiresVous pourrez aussi prendre une photo souvenir parés d’accessoires chics mis à votre disposition au sous-sol de l’édifice. En cette période propice à la générosité, lors de votre venue, n’hésitez pas à confectionner une carte de vœux destinée aux personnes seules.

monumentLe monument national dédié à George-Étienne Cartier a été érigé en 1919. Il est situé en face du parc Jeanne-Mance (angle du Parc et Duluth) à Montréal.

Remerciements : David Mayer pour les informations et Marie-Monique Jean-Baptiste, de Parcs Canada, pour sa gentillesse et sa présence.

Du lundi au dimanche de 10 heures à 17 heures.

Maison Georges-Étienne Cartier
458, Notre-Dame Est
Montréal
(514) 283-2282
www.pc.gc.ca

Ce contenu a été publié dans Événement, Sortir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.