Le Parc Safari : L’attraction no 1 de la Montérégie.

Depuis le 15 juillet 1972, le parc Safari a reçu plus de treize millions d’enfants et d’adultes. Ils ont découvert ou redécouvert avec joie une parcelle d’Afrique au Québec. Ce parc à thèmes situé en Montérégie est l’une des principales attractions touristiques de la région.

Par Corinne Bénichou

Le parc animalier abrite actuellement cinq cents animaux de cinquante espèces différentes, de nombreux sont africains, comme les zèbres, les éléphants, les dromadaires, les élans, les rhinocéros, les gnous et les lions mais aussi asiatiques, les buffles, les gaurs, les tigres, les yaks et différents types de cerfs. Les autres sont des bisons, des bovins des hautes terres, des lamas, des poneys, des wallabys, des wapitis et des loups. Une zone de service au volant est à disposition. Les visiteurs sont proches des bêtes et les nourrissent. Quant aux promenades, une d’entre elles est surélevée, d’ on voit principalement des carnivores tels que des lions et des tigres. L’autre est une zone boisée appelée Ferme des cinq continents, avec des ânes, des chevaux miniatures, des émeus et de nandous.

Le lieu est également pourvu d’un espace aquatique composé de glissades de trente pieds de haut, de plusieurs fontaines et d’une piscine à vagues. Le décor de la descente en tubes est la réplique de la visite du Nil, du lac Victoria à l’Égypte, avec la reproduction du bateau Le Sudan, le désert de Nubi, la vallée des Rois et la pyramide de Khéops. Voici dans les grandes lignes, un demi siècle d’aventures régulièrement repensé pour satisfaire la clientèle de plus en plus friande de nouveautés et d’expériences ! Au parc Safari, il y a une dizaine de possibilités pour s’évader, se dépayser.

Véronique Ranger, directrice générale du Parc Safari, confirme « Safari Aventure : C’est le plus gros secteur, celui pour lequel le parc est le plus connu, est la zone en voiture, un chemin de cinq kilomètres par lequel on peut voir une trentaine d’espèces environ parmi les deux cent cinquante à trois cents animaux. Tunnel des félins : Lui aussi est très apprécié pour le face-à-face avec les tigres et les lions ! Passerelle Olduvaï : Elle permet de voir les macaques et les ours d’en haut. Jardin des oiseaux : C’est une série de volières des oiseaux de proie comme des hiboux des faucons des aigles et des buses évoluent. Ferme des cinq continents : On y voit les petits animaux qu’on retrouverait dans les fermes du monde entier dont des ânes, des cochons, des émeus, des nandous et des poneys. Sentier des daims : Les gens se promènent en forêt et ces cervidés viennent manger dans la main des enfants et des adultes. Terrasse Afrika : Elle aussi surélevée permet de voir les rhinocéros, les éléphants et les girafes. Plaine des guépards : Elle abrite douze bêtes que les visiteurs peuvent les voir de proche. Pavillon Découvertes : C’est la nouveauté de l’année. Un espace muséal, sur l’évolution de la nature, du début de la terre avec les roches qui ont mené à la vie jusqu’aux animaux et le développement de ces derniers dans un bel espace éducatif. Responsabilité de Joanie. Nouveaux nés : On a énormément de bébés qui naissent à chaque année aussi. Entre cinquante et cents. C’est vraiment attendrissant ! »

L‘automne étant arrivé, des passeports gourmands sont en vigueur. Une promotion élaborée avec des producteurs locaux afin de découvrir les artisans de la région. « Nous avons fait un partenariat avec les producteurs et les commerçants de la région qui font des produits exceptionnels. Nous voulions les faire découvrir à nos visiteurs. Il y a trois types de forfaits donnant des entrées au parc ainsi que des chèques cadeaux d’une centaine de dollars. Donc, au lieu de passer juste une journée, venez deux ou trois j ours afin d’apprécier la charcuterie Frick, ses fromages et ses viandes, la cidrerie du Minot qui fait d’excellents cidres, la boucherie Viau, la fromagerie Kaiser, le vignoble Morou,  verger Petch, la bonne place pour cueillir des pommes, c’est la saison, Aux trois chocolats et finalement fraises Hébert avec ses confitures. » Une belle occasion d’encourager l’économie locale.

Dans le cadre du projet de conservation, des bébés nés au parc comme les guépards, par exemple, ont été réintroduits dans la nature en Afrique. C’est une première au Canada ! Joanie Lamoureux, porte-parole, directrice de l’animation et de l’éducation explique « C’est une première au Canada et Nous en sommes fiers. Ce côté du parc est moins connu. On en a plus d’une quinzaine sur différentes espèces, entre autres, les guépards qui étaient prioritaires. Le but de n’importe quel zoo est de réintroduire dans la nature les animaux en voie de disparition, c’est dans le cœur de toute personne qui travaille en institution zoologique. En 2019, on a eu une portée de guépards. Immédiatement, on a vu des aptitudes au niveau de la génétique pour les remettre en nature. On a alors entrepris ce gros projet du retour en Afrique, trouver une réserve protégée bien sûr. Ils ont donc pris l’avion en février 2021, direction le Zimbabwe. On a tous versé une larme, nous étions à la fois excités et tristes de les voir partir en plein hiver à moins vingt, alors que la température, là-bas, était de de vingt, quarante degrés de différence ! À peine arrivés, nous avons reçu des photos puis des vidéos. Depuis ça va vraiment bien. Ils ont fait leur quarantaine. C’est fascinant de savoir que dès l’ouverture des portes de la réserve ils se sont mis à chasser avec succès. Ils s’alimentent par eux mêmes et donc chassent activement. Au niveau de la recherche sur le retour des prédateurs en nature, c’est une grande réussite ! »

Au parc Safari, non seulement les visiteurs y passent la journée, mais maintenant ils ont l’opportunité d’y dormir. Découvrez l’hôtellerie de plein air et venez passer deux jours et une nuit à proximité des animaux ! La Cool Box, (maisonnette appelée aussi mini maison) de la compagnie québécoise du Lac-Saint-Jean, est équipée d’air conditionné, d’une cuisinette (incluant réfrigérateur, four de comptoir, plaque de cuisson, vaisselle, ustensiles, cafetière), d’une table de cuisine et des chaises, d’une douche, d’une toilette, de lits superposés et d’un divan-lit (selon le modèle loué). Le client doit apporter son sac de couchage ou ses draps et couvertures ainsi que ses oreillers, sa nourriture, aucun repas n’est inclus dans le forfait. Les restaurants du parc ferment à 16h30 ou 18h30 (selon la saison) et rouvrent à 10 heures, le lendemain, de l’eau potable en gallon ou en bouteilles, des serviettes et produits d’hygiène personnelle, éventuellement un imperméable.

Le déroulement de ces deux journées et de cette nuitée est encadré par des professionnels. Vous pouvez arriver dès 10 heures Vous devrez signer une décharge à l’effet que vous avez lu et compris les règlements et conditions de l’expérience. Chaque membre de la famille doit signer la décharge. Un adulte doit signer pour toutes les personnes mineures. Présentez-vous au kiosque d’information pour récupérer votre clé. Vous devez être sur le site au plus tard à la fermeture du parc. Il est interdit de quitter la zone sous aucun prétexte, sous peine d’expulsion. Pendant votre séjour, vous assisterez à deux présentations exclusives. En compagnie d’un animateur chevronné vous irez au Camp Safari afin de voir des oiseaux de proie. Pour clore la soirée, l’animateur vous mènera à la Terrasse Afrika et vous parlera de la vie des animaux quand le parc est fermé. Le couvre-feu est à vingt deux heures,. Il est interdit de faire du bruit à l’extérieur. Le lendemain matin, il est permis de sortir dès sept heures trente, mais vous devez rester dans l’aire de camping. La mini maison doit être vidée pour neuf heures trente et la clé remise à l’animateur en charge. À neuf heures quarante cinq, l’animateur vous guidera dans les tunnels des félins pour le déjeuners des lions ! À dix heures, le parc ouvre ! Si vous le désirez, il vous est possible de rester avec l’animateur afin d’assister à la sortie des macaques. Profitez par la suite de votre seconde journée.

Les attractions sur le site sont séduisantes mais les personnes qui ne peuvent se déplacer ont quand même l’occasion de rencontrer les animaux dans le confort de leur maison et de profiter d’un moment privilégié avec l’espèce de leur choix. Véronique Ranger « En mai 2020, nous apprenions que le parc n’ouvrirait pas à cause du virus. Catastrophe ! Que va-t-on faire de notre été ? Dans l’équipe, l’idée est venue de permettre aux gens de voir quand même les animaux par l’intermédiaire de Zoom et d’enlever l’inertie de ne rien faire chez soi. Le Safari Aventure est né au départ avec mon cellulaire ! Les lions, les dromadaires, les hyènes, les oiseaux de proie sont venus rapidement dans les options, en présence d’un zoologiste. Pendant les quinze minutes, l’animal est nourri et des anecdotes sont évoquées. Tout peut se passer durant ce temps là ! Globalement, la réponse a été très bonne. L’activité a tellement été appréciée que nous l’avons gardée jusqu’au début de l’été et nous la reprendrons à la fin de l’automne. » Le Safari à la maison soutient la fondation des amis du parc. En effet, tous les fonds amassés y sont versés. La fondation veille au bien-être des animaux et aux efforts de conservation. Faire une différence tout en s’amusant.

Ce qui est agréable au parc Safari, c’est le changement selon les saisons ou les événements. En octobre, le site sera transformé au complet pour donner une ambiance thématique, celle d’Halloween ! « On a déjà commencé à décorer partout, les décorations sont aux couleurs de saison. Mille citrouilles vont être installées. Trois chasses au trésor seront proposées bientôt, de la plus facile à la plus difficile. Il y aura un labyrinthe transformé en maison hantée avec un chemin unique à l’intérieur pour donner l’ambiance désirée. »

Des projets de développement d’un montant de vingt quatre millions sont annoncés pour 2022 ! « La subvention du gouvernement octroyée en 2018 par le ministère du tourisme était de douze millions, Elle nous permettait de réaliser des projets majeurs sur l’ensemble du site. La première étape a été concrétisée avec le parc aquatique, mais en 2020, un ‘petit’ événement à l’échelle planétaire a joué les troubles fête. Ce ‘chien dans un jeu de quilles’ a repoussé la majorité de nos projets jusqu’en 2026 avec, malgré tout, une évolution et un développement sur l’environnement de vie de nos animaux et l’expérience immersive pour nos visiteurs. L’équivalent (soit les douze autres millions) vont être absorbés par le parc Safari. »

Le cinquantième anniversaire du parc Safari est également en 2022, plus précisément en juillet. Des activités extérieures seront à l’honneur. « La grosse nouveauté, en relation avec la subvention, est l’achat de sept camions électriques. Techniquement ce projet date de deux ans en arrière. C’est la compagnie québécoise Lion qui nous les fournit. Finit le camion militaire à gaz ! Il y aura un guide pour toutes les informations nécessaires auprès de la clientèle. Beaucoup de petits projets sont également en mouvements pour cette célébration. »

Parc Safari
242, rang Roxham
Saint-Bernard-de-Lacolle
(450) 247-2727
https://parcsafari.com

Véronique Ranger
Directrice générale

Joanie Lamoureux
Porte-parole,
directrice de l’animation et de l’éducation

Ce contenu a été publié dans Sortir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.