La Côte-Nord : Baie-Comeau

logo baie-comeauEn quittant Pointe-aux-Outardes, vous n’aurez que trente kilomètres à faire pour vous rendre à Baie-Comeau où se trouve l’office de tourisme de de la Côte-Nord.

Par Corinne Bénichou

DSCN0496Yves Montigny, le nouveau maire depuis novembre 2017, veut faire découvrir sa ville de belle manière à commencer, pour les aventureux/aventuriers, par l’escalade de certaines parois rocheuses de granit (traces du passage des glaciers) donnant sur le fleuve, des professionnels sont là pour vous. Accompagner de façon sécuritaire. Un loisir à découvrir si vous n’êtes pas déjà adeptes de sensations fortes ! Pour les plus tranquilles, la pêche à la truite vous attend, un trente minutes et vous êtes en pleine nature. Le bureau touristique vous indiquera les meilleurs endroits.

DSCN0488DSCN0489Votre arrêt à la pêcherie Manicouagan, restaurant-boutique vous donnera l’occasion de déguster poissons, mollusques ou crustacés (selon votre choix) à table mais aussi vous pourrez acheter des buccins (bourgots), du crabe, de la mactre de Stimpson et autres produits de la mer pour la route…

DSCN0498église extérieurAu cœur du quartier patrimonial, un incontournable insoupçonné de l’extérieur, mais qui vous séduira une fois dans l’édifice, l’église Sainte-Amélie (1937-1939). Pour la petite histoire : Le colonel Robert McCormick (1880-1955), fondateur de la ville, a fait construire un lieu saint pour ses employés francophones catholiques, lui étant protestant. DSCN0511DSCN0508Il a donné mandat à l’artiste florentin, Guido Nincheri (1885-1973), d’effectuer les fresques où beaucoup de résidents reconnaissent un parent, un ami, car ce dernier a demandé aux paroissiens de l’époque d’en être les modèles pour interpréter la vie des apôtres et des prophètes. Le résultat est magnifique ! Un très bel orgue DSCN0509DSCN0512trône sur la mezzanine et les vitraux valent le coup d’oeil. Les cloches sonnent à midi et à 18 heures. Des écrans, installés sur les côtés, vous informeront sur l’artiste et sur l’église.

DSCN0517marée haute logoEn soirée, prévoyez un souper au bistro La Marée Haute dont le propriétaire est Carl Beaulieu. Si, lors de votre passage, le chef Philippe Mollé est en cuisine, vous aurez le meilleur. De l’entrée au dessert, tout sera parfait. Profitez-en pour passer la nuit au Manoir, un quatre étoiles avec terrasse donnant sur le fleuve. Par contre, méfiez-vous des réceptionnistes irascibles  et indisponibles à vos demandes avant même votre premier café du matin. Quitter DSCN0845DSCN0844un établissement sur une mauvaise note est toujours embêtant !!! Un autre hébergement est à essayer. Le Grand Hôtel est un bon choix avec son cachet historique et la qualité de ses chambres. De plus, il bénéficie d’un emplacement central.

labrieIl est toujours intéressant de connaître l’histoire d’une ville. Pour Baie-Comeau, il faut savoir que cette dernière a été fusionnée par décision gouvernementale dans les années 80. Marquette, partie industrielle, porte ce nom tout simplement parce-que l’hôtel de ville était (il l’est toujours) sur la rue Marquette. La mairie de Hauterive dans le secteur Mingan, fondé par Monseigneur Labrie, était située sur l’avenue Mingan et comportait surtout des services, éducation, santé et social. D’un baie comeau centre villecôté, des taxes importantes grâce à sa vie industrielle, de l’autre, moins de taxes car son assiette fiscale était à majorité résidentielle et rurale. La fusion ne s’est pas faite sans heurt, d’ailleurs, depuis, la plupart des élections municipales se déroulaient avec des relents de conflits entre les deux parties jusqu’à l’arrivée d’ Yves Montigny. Sa détermination de réunir cet usine centre baie comeau‘entre secteurs’ de cinq kilomètres, particulièrement au Nord, est un des projets qui lui tient à cœur et qui va être développé. L’objectif, d’ici dix ans, est d’unifier physiquement les deux villes. Chacune ayant besoin de l’autre sans vraiment se l’avouer !

village franquelinLe village forestier d’antan à Franquelin, avec son moulin à papier, est vraiment complémentaire à Baie-Comeau, « elle rappelle ce que nous sommes », confirme le maire. Il ajoute « sans Franquelin pas de Baie-Comeau ! »

manic 5L‘énergie des centrales Manic 2 et Manic 5 vient des rivières qui ont transporté les draves. Vous pouvez les visiter si vous êtes intéressés par les grands barrages. Le marché du papier, en déclin en Amérique du Nord, mais toujours prometteur, avec les nouveaux clients alcoa logoeuropéens, dont les anglais, lui permettent de bien fonctionner. Aujourd’hui, la principale industrie, à l’interne, est l’aluminerie (Alcoa) et l’industrie minière qui commence à prendre de l’ampleur.

Dans les années 50 Robert McCormick, avec les industries du papier et de l’aluminium, a créé un consortium, qui était la centrale hydroélectrique de Manicouagan alimentant le réseau électrique encore effectif. C’est son lègue aux citoyens actuels d’être autonomes de la société d’état : Hydro Québec.

DSCN0839Pour les amateurs de bières, arrêtez-vous à la microbrasserie Saint-Pancrace qui vous propose différentes saveurs et des mélanges inusités. Les principaux ingrédients sont fruités ou boisés, mêlés au houblon, parmi toutes les spécificités florales de la région dont se servent les propriétaires de l’établissement, car les bières sont concoctées à Baie-Comeau. Demandez le sympathique Kevin, il vous fera un choix dégustation DSCN0836de cinq verres selon vos goûts et votre propension à la nouveauté, accompagné d’une bonne salade au saumon et votre soirée sera réussie dans une ambiance musicale agréable. Attention à la Haskap Grand Cru, brassée trois fois pour augmenter la teneur en alcool (9,5%), cette bière à la camerise (petit fruit qui ne pousse que sur la Côte-Nord), est DSCN0837dangereusement séduisante ! La Crâââbe bitter pourrait vous étonner et même vous déstabiliser avec son arrière goût salin ! Par beau temps, installez-vous sur la terrasse.

DSCN0499La savonnerie Boréale, dont la méthode est inspirée du savon de Marseille, offre des produits aux odeurs de la forêt boréale, d’où son nom ! Ce procédé artisanal est exempt d’additif synthétique, chimique et de conservateur. Sa fabrication spécifique permet d’ajouter des huiles savons boréaleessentielles dans les savons refroidis et bien séchés, afin de conserver leurs caractéristiques aromatiques et thérapeutiques. À vous procurer absolument lors de votre visite.

DSCN0493DSCN0494Au parc des pionniers, vous découvrirez, au bord de l’eau, plusieurs sculptures et un mégaphone géant de l’ébéniste, Julie Tremblay. Il amplifie le son doux des vagues et des oiseaux. Une aire de repos bien aménagée.

DSCN0507Une visite au jardin des glaciers vous fera vivre un moment d’histoire. Il y a vingt mille ans, l’hémisphère Nord était recouvert d’une épaisse couche de glace. Il y a dix mille ans, la fonte des glaciers a laissé des traces dans le granit. Le DSCN0502niveau marin était beaucoup plus haut et le secteur industriel de Baie-Comeau était sous l’eau. À ce moment là, il s’est formé des bancs de sable et la vallée des coquillages a été créée de façon naturelle.

DSCN0503Situé en bordure du fleuve Saint-Laurent et en plein cœur de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka, le site promet une rencontre unique avec la dernière glaciation et les changements climatiques. Le spectacle multimédia est une expérience multi sensorielle où tous vos sens seront stimulés. Une expérience virtuelle qui vous emportera au cœur de la thématique des glaciers. Vous sentirez sous vos pieds l’Inlandsis laurentien d’une épaisseur de quatre DSCN0504kilomètres, froid glacial et émotion garantis. Pour compléter l’expérience, la station d’exploration glaciaire présente le couloir des alcôves et l’exposition Des Glaciers et des Hommes, de Chamonix en France.

cote nord logoLa richesse territoriale et l’accueil des citoyens, associée aux produits de la mer mais aussi à tout ce que la forêt procure , les pantes, les petits fruits et les champignons, entre autres, font que cette région est vraiment à découvrir. Longtemps la ville a misé sur la valeur économique de son industrie. Depuis vingt ans (deux décennies, c’est peu pour instaurer une curiosité touristique), elle s’est ouverte aux visiteurs. C’est surtout Mario Leblanc, directeur de Tourisme Côte-Nord, qui a mis le gourmand de l’avant, avec bonheur, pour les Nord-Côtiers, les Québécois et les touristes internationaux.

Retrouvez les vidéos de cette escapade sur www.facebook.com/Sur-la-route-1727800047463188/

Pêcherie Manicouagan
334, La Salle
Baie-Comeau
(418) 296-4124
www.purmer.ca

Église Sainte-Amélie
36, Marquette
Baie-Comeau
(418) 296-5528
www.egiseseinteamelie.ca

Village forestier d’antan
C.P. 34 – 16, des Érables
Franquelin
(418) 296-3203
www.villageforestierdantan.com

Microbrasserie St-Pancrace
55, place la Salle
Baie-Comeau
(418) 296-0099
www.stpancrace.com

Savonnerie Boréale
4, place la Salle
Baie-Comeau
(418) 298-1888
www.borale.ca/fc

Parc des Pionniers
72, Cabot
Baie-Comeau
(418) 296-8350
www.ville.baie-comeau.qc.ca

Jardin des glaciers
3, Denonville
Baie-Comeau
(418) 296-0182
www.lejardindesglaciers.com

Ce contenu a été publié dans Sortir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.